juillet 22, 2024

En visite de chantier aux aménagements hydroélectriques de Jiji et Mulembwe ce vendredi 22 octobre 2021, les membres du Comité de Pilotage (COPIL) du PHJIMU ont apprécié l’état d’avancement des travaux consécutifs à la mobilisation de la saison sèche par le constructeur.

En effet, tandis que la construction du dessableur avance au niveau des murs, la déviation de la rivière par le canal de dérivation est en action depuis le 09 octobre 2021, ce qui permet au constructeur d’entamer bientôt les excavations du barrage après les travaux de jet grouting en cours sur l’axe du barrage.

Les autres activités de la sous-composante des aménagements hydroélectriques de Jiji se poursuivent au portail d’entrée du tunnel, la construction des supports et des massifs d’encrage de la conduite forcée ainsi que le terrassement du site de la centrale Jiji.

Au niveau des aménagements hydroélectriques de Mulembwe, le Comité de Pilotage s’est rendu sur le site du barrage où les travaux de construction du canal de dérivation vont bon train et précèdent à la construction du dessableur et du barrage sur ce site. Les autres travaux de cette sous-composante se réalisent au site de la conduite forcée depuis le 05 juillet 2021. Les supports et les massifs d’encrage de la conduite forcée sont en construction avec une avancée significative tandis que le terrassement du site de la centrale débuté le 23 août 2021 est aussi terminé.

Le Comité a conclu sa visite par une réunion de mise au point avec le constructeur et l’Ingénieur-conseil à la cité d’exploitation du projet.

Les membres du Comité de Pilotage dont le Président est Secrétaire Permanent au Ministère de l’Hydraulique, de l’Energie et des Mines, le Secrétaire Permanent au Ministère des Finances, du Budget et de la Planification Economique, le Directeur Général de la REGIDESO ainsi que les membres représentant d’autres Institutions étatiques n’ont pas manqué à formuler des recommandations constructives.

A l’endroit du constructeur, en l’occurrence le groupement CMC-ORASCOM, le Comité de Pilotage recommande de maintenir le rythme de travail par la mobilisation des moyens matériels et humains sur chantier, en planifiant correctement les travaux et les approvisionnements et éviter les ruptures de stocks de matériaux qui paralysent parfois l’avancement des travaux.

Le Comité de Pilotage rappelle le rôle et la lourde responsabilité de l’Ingénieur-Conseil qui est l’œil et le garant du Gouvernement face à la qualité des ouvrages réalisés par le constructeur. A ce propos le Chef des aménagements rassure du ferme engagement de défendre les intérêts du Maitre de l’ouvrage, tant au point de vue financier, éthique et qualitatif des ouvrages en construction, l’engagement découlant par ailleurs des clauses du contrat signé entre la Société canadienne de surveillance, AECOM et le Gouvernement du Burundi.

Le Comité de Pilotage a encouragé le climat de franche collaboration avec l’entreprise de construction et a réitéré le déploiement de tous les efforts susceptibles de faire avancer le projet Jiji-Mulembwe afin d’aboutir aux résultats attendus dans les délais contractuels.

Membres du COPIL sur terrain