mai 27, 2024

Il s’observe des chutes de tension plus ou moins récurrentes dans certaines localités périurbaines de la ville de Bujumbura comme Ngagara, Tenga, Rubirizi, Kanyosha, Gatunguru, etc. Malheureusement, cela est la conséquence de certains équipements aujourd’hui utilisés et ne remplissant pas les normes internationalement reconnus, achetés chez des magasins privés. Car en effet, l’on ne devrait pas dépasser la distance de 1000 mètres entre un transformateur électrique et le point de consommation d’énergie (ménage par exemple). Au – delà de cette distance, il y aura fréquence des chutes de tension, mais aussi, ce courant acheminé aura perdu beaucoup de ses qualités.

C’est pour cela que certains équipements de la REGIDESO sont souvent endommagés, autant d’ailleurs que ceux de nos clients. C’est pourquoi la REGIDESO vient de décider de reprendre en ses propres mains tous les raccordements, en utilisant ses propres équipements.

Une autre partie de la solution viendra des travaux en cours dits de pénétration électrique, consistant à rapprocher les transformateurs des clients, ce qui évitera des chutes de tension intempestives. Cela permet aussi de protéger autant les équipements de la REGIDESO que les installations de nos clients.

La même situation s’observe également au centre-ville de Bujumbura, dû cette fois-ci à la vétusté du réseau électrique, souterrain, et qui date de pas mal d’années.

Le déficit ou perturbation énergétique au centre-ville de Bujumbura est aussi expliqué par des demandes accrues de raccordements, alors que le réseau, lui, ne suit pas. C’est pour cela que la REGIDESO entreprend bientôt des travaux de remplacement de ce réseau souterrain par celui aérien.

Un autre cas à signaler est la Zone Ngagara, où l’on déplore aussi les mêmes perturbations. Ici, la responsabilité est à chercher du côté de certains habitants qui s’adonnent à multiplier des constructions anarchiques, au-dessus de notre réseau électrique, avec ce que cela entraine comme conséquences telles les coupures de nos câbles, cassures de nos conduites d’eau, etc.

La REGIDESO envisage ici aussi des travaux de remplacement de ce réseau, car jusqu’ aujourd’hui, les dépannages des pannes restent extrêmement problématiques, du fait de ces constructions anarchiques. La REGIDESO saisit cette occasion pour en appeler à la conscience des habitants pour couper court avec les constructions anarchiques.